#thalasso

Escapades entre copines, EVJF : vive la thalasso !

En 2019, les mairies de toute la France ont célébré plus de 227000 mariages (ou PACS) (source INSEE). Cérémonie, vin d’honneur, dîner et bal sont les grands moments de la première journée des jeunes mariés. Mais la fête commence bien avant, en particulier avec les enterrements de vie de jeune fille (EVJF). L'objectif de l’EVJF: s’accorder une dernière fois, tous les plaisirs que l’on ne pourra plus connaître une fois la concrétisation de l’union par le mariage…Mais la réalité est heureusement tout autre, et les futurs mariés savent évidemment respecter les limites de l’infaisable, de l’impensable et de l’impardonnable. Pour fêter dignement un EVJF, on cherche évidemment quelque chose de différent, qui laisse des souvenirs inoubliables. Notre idée pour un EVJF hors du commun : une cure thalasso entre copines !

Une organisation de groupe

L’enterrement de vie de jeune fille demande presque autant de préparatifs que le mariage. Ce moment doit être magique, tant pour la future mariée que pour ses amies, qui sont évidemment au cœur de l’événement. Mais pour réussir cette organisation, mieux vaut quelques séances de « papotage » au préalable, qui seront elles aussi, des occasions de partages, de retrouvailles, d’échanges et de détente. Faire le choix d’une cure thalasso entre copines, implique une participation de chacune des copines conviées. Plus on est de folles, plus on rit, voilà la ligne de conduite à adopter !

Une cure juste pour nous les filles !

Il n’est pas question de partir en cure thalasso pendant une semaine à Marrakech, mais plutôt de s’accorder quelques heures de détente pas ordinaires, le tout saupoudré de bonne humeur. L’idéal est de choisir une cure sur deux jours, en week-end ou en semaine, si les emplois du temps le permettent. Au programme de cette cure purement féminine, on peut imaginer des soins du visage, des gommages, des massages ou des modelages. Mais on pense aussi à des bains en piscine chauffée, suivis de séances de sauna ou de hammam, moments durant lesquels on partage les souvenirs de « jeunes filles » communs, les histoires qui sont désormais allouées au passé, et qui se rangent du côté des anecdotes. Après la soirée, qui sera sûrement elle aussi ponctuée de souvenirs, et après une nuit reposante (même si elle est courte), vous pourrez prolonger les moments de détente avant le retour à la « vraie vie ». Que diriez-vous d’un réveil en douceur avec un nouveau massage, ou de quelques longueurs dans les eaux chauffées de votre centre de thalasso ?

Une soirée digne de ce nom

Après les soins, qui auront permis la détente, la relaxation et le bien-être, il faudra laisser place à la fête. Si vous choisissez de partir le temps d’un week-end, ce qui implique une nuitée dans un hôtel (sûrement celui de l’institut ou du centre thalasso choisi), vous n’aurez pas à penser aux conséquences de votre soirée. Pas besoin de reprendre le volant, pas de justification attendue sur l’heure de votre retour, et promis, la grasse matinée vous attend ! Dans la plupart des centres de thalasso, vous trouverez des lieux de restauration à l’ambiance plutôt engageante et vous pourrez fêter dignement cette soirée représentative du commencement d’une nouvelle vie. Menu gourmet, apéritif gourmand, et dégustation sucrée-salée seront au rendez-vous.

Et si je veux sortir ?

En choisissant un institut situé dans une ville animée ou à proximité d’une grande ville, vous aurez l’embarras du choix quand aux activités nocturnes. Karaoké, discothèque, théâtre, spectacles dansants ou cabaret pourront combler les attentes de ce petit groupe de filles réunies pour un EVJF digne de ce nom ! Je n’oublie surtout pas… De prendre les plus belles photos pour immortaliser ces moments uniques. Je n’oublie pas non plus ma trousse de maquillage pour me faire belle à la tombée de la nuit ! Je n’oublie pas de porter mon plus beau maillot de bain dans l’institut et ma plus belle robe pour sortir. J’ose donc les talons sexy, le rouge à lèvres pulpeux, les bijoux et les accessoires de mode, pour mettre en valeur la jeune fille que je suis encore. Et bien entendu, je n’oublie pas de rassurer « monsieur », et de lui rappeler qu’il n’a rien à craindre de ce week-end entre filles…